Endpoint Protector Appliance: Stoppez le vol de donnees sur Windows et Mac

 

CoSoSys lance Endpoint Protector 4 – Nouvel Appliance Matériel et Virtuel pour le Contrôle des Périphériques

L’éditeur de solutions de sécurité des terminaux CoSoSys a lancé une nouvelle version de leur solution de prévention des pertes de données, contrôle des périphériques et sécurité des terminaux pour Windows et MAC OS X, Endpoint Protector. Offrant une meilleure protection, efficacité acrrue, et le temps d’implémentation le plus court dans son segment, l’Appliance Matériel et Virtuel out of the box est désormais disponible pour les petites, moyennes et grandes orgnisations.

fr-leaderboard-b.png

Ayant une longue liste d’améliorations et nouvelles fonctionnalités, pour optimiser la sécurité des terminaux dans les entreprises allant de 20 à 5000 ordinateurs, Endpoint Protector 4 est compatible avec les systèmes d’exploitation Windows et Mac.

Parmi les principaux avantages d’Endpoint Protector 4

  • Intégration dans les processus business
  • Economie de temps et d’argent lors de l’installation de la solution
  • Sécurité accrue, protéction améliorée
  • Réduction des ressources allouées au personnel de sécurité
  • Sécurité fiable par une surveillance stricte et le contrôle des politiques

Essayez Endpoint Protector 4 gratuitement pour 30 jours en remplissant ce formulaire: http://www.endpointprotector.fr/lp/controle_usb_ports_form.html

L’ICO du Royaume-Uni prend des mesures sérieuses pour renforcer la protection des donnéees

L’ICO (Bureau du Commissaire de l’Information) a méné une investigation sur un cas de perte de matériel dans le mois de mai au Rochdale Metropolitan Borough Council. L’incident a consisté de la perte d’une clé de mémoire non chiffrée par un employé du département financier du Conseil, clé qui contenait les noms, adresses et détails de paiement de 18.000 résidents. Le ùatériel perdu n’a pas été trouvé à ce jour.

L’enquete a conclu que le Conseil de Rochdale a violé le Data Protection Act (Loi de Protection de Données) en ne fournissant pas aux employés des clés USB cryptées (meme s’il était un fait connu que ces périphériques étaient utilisés pour transférer des données privées) et en n’assurant pas la formation nécessaire pour bien utiliser les périphériques portables dans des buts proffésionnels.

Sally Anne Poole, le chef de renforcement d’ICO considère ce cas comme ‘inacceptable’ et dit que ‘Cet incident pourrait avoir été facilement évité si des mesures adéquates de sécurité auraient été en place’- dans une citation par eWeek.

fr-leaderboard.png

Les mesures prises par ICO dans ce cas consistent en signer une liste d’actions à prendre pour implémenter des politiques de protection de données jusqu’au 31 mars 2012.

Espérons que plus qu’une organisation qui traite des données personnelles va apprendre de cet incident et chiffre les périphérique portables de stockage avec des solutions adéquates.

Les vols d’ordinateurs portables ne cessent pas, les organisations n’apprennent pas la leçon

On a écrit beaucoup sur les pertes/vols de matériel (laptops, clés USB, disques durs, etc.) et on avait pensé que les organisations allaient apprendre la leçon et chiffrer les données sensibles stockées sur des tels supports. Apparemment, les choses ne sont pas comme ça et deux incidents récents viennent à le démontrer.

Un étudiant résident chez Vancouver Coastal Health a perdu un laptop et une clé USB (il est très probable que ces matériels ont été volés) à l’Aeroport de Toronto. Les informations y contenues étaient protégées par mot de passe mais n’étaient pas chiffrées.

Un officiel de Vancouver Coastal Health dit que l’incident est ‘malheureux’ et que ‘C’est la manière dont les médecins et les autres professionnels médicaux font leur travail. Ils ont besoin d’utiliser ces dispositifs.’ Il reconnaît que beaucoup des personnes utilisent des ordinateurs portables et que l’agence a quelques problèmes à maîtriser les technologies mobiles.

Un autre incident qui a eu lieu dans le Royaume-Uni implique le vol d’un laptop contenant les informations personnelles de 100 jeunes qui ont participé dans des programmes d’inclusion. Ce laptop se trouvait dans la maison d’un prestataire de l’organisation Newcastle Youth Offending Team. Le ICO (Information Commissioner’s Office) a disposé une amende à cette organisation pour ne pas avoir chiffré les données. Selon Sally-Anne Poole, ‘le chiffrement est une procédure de base et un moyen très peu cher d’assurer la sécurité de l’information.’ Elle souligne le fait que les organisations qui travaillent avec des prestataires doivent s’assurer que les derniers s’alignent à leurs procédures de sécurité.

fr-banner.png

Il est si simple et peu cher à tracer l’utilisation des périphériques de stockage portables et à chiffrer les données y stockées, qu’on se demande vraiment pourquoi les organisations ne le font pas?

Espérons qu’au moins les contraintes légales obligeront les organisations qui traitent des données privées à implémenter des solutions et processus pour garder les informations en toute sécurité.

Chiffrement des données avec EasyLock

Les personnes qui suivent ce blog ont surement vu le nombre croissant d’articles sur les pertes/vols de périphériques portables (clés USB, CD, disques durs externes) qui contenaient des données confidentielles. Ces incidents de sécurité sont majoritairement causés par des employés négligeants mais aussi par ceux qui volent intentionnellement les données sensibles pour les utiliser das des buts frauduleux. Les conséquences de de ces actions peuvent être très graves. Même si les pertes financières sont récupérées avec le temps, la tache laissée sur le nom de la compagnie ne pourra être effacée peut-être jamais. J’espère qu’au moins les lecteurs fidèles soient conscients de ces dangers et du mode simple de prévenir ces incidents désagréables: le chiffrement des données.

Grâce à la multitude de solutions qui existent aujourd’hui, le chiffrement des données sur les périphériques portables ne doit pas être un problème pour personne.

CoSoSys a lancé la semaine dernière la deuxième version de son logiciel de cryptage de données, EasyLock. Le logiciel utilise un chiffrement AES 256 bit pour la protection des données confidentielles. En comparaison avec la première version, EasyLock 2 est 30% pous rapide et peut être utilisé sur Windows, Mac et Linux. De plus, EasyLock est disponible en français.

Protégez les données sensibles en quelques clics!

Téléchargez EasyLock et essayez-le gratuitement pour 30 jours!

Le fils du ver Stuxnet identifié sur quelques systèmes en Europe

Les chercheurs en sécurité de la compagnie Symantec déclarent avoir identifié un nouveau malware sur des systèmes en Europe. Ce virus semble avoir été écrit par les auteurs de StuxNet et utilise les memes techniques. On l’a nommé Duqu.

Selon l’analyse, ce virus ne s’auto-reproduit pas et il n’est pas nuisible pour le matériel comme StuxNet. Ce qu’il fait, il ramasse des informations sur les systèmes industriels qui sont ultérieurement utilisées pour une attaque ciblée.

Pour opérer, Duqu cache ses composantes dans la mémoire de la machine (pas sur le disque dur) et fait que le système charge les fichiers qui se trouvent dans la mémoire. Le virus s’exécute pour 36 jours, puis il est automatiquement supprimé de la machine.

Les chercheurs no savent encore comment on a inséré le virus sur les machines infectées.

Pour plus de détails sur Duqu, veuillez consulter http://www.wired.com/threatlevel/2011/10/son-of-stuxnet-in-the-wild/